Le branded content est bien plus qu’un mot à la mode. Cette forme de publicité s’est bien transformée depuis les débuts de la publicité. Au-delà d’être un puissant outil de visibilité, d’autorité et de différenciation, le branded content se traduit de plus en plus par davantage de performances pour les annonceurs. Pour aider ceux qui souhaitent en savoir plus, nous avons rassemblé 10 statistiques intéressantes sur le branded content. 

fameus

1. Le branded content est 22 fois plus efficace que les annonces display

Les internautes passent en moyenne 36 secondes avec du contenu de marque écrit, ce qui est nettement supérieur à la moyenne de 1,6 seconde passée avec une bannière publicitaire.

La perte de vitesse du display est un véritable problème pour les spécialistes du marketing aujourd’hui. Les utilisateurs sont tellement habitués à ignorer les annonces qui encadrent leur contenu que le taux de clics pour les bannières est tombé à moins de 0,1 %. Cliquez pour tweeter À cela, ces annonces sont généralement considérées comme gênantes et perturbatrices. Il n’est donc pas étonnant qu’elles soient moins attrayantes que les contenus de marque, qui offrent des informations aux consommateurs de manière divertissante et/ou ludique. 

À lire aussi : L’essoufflement du display face au branded content 

fameus

2. Le branded content génère un rappel de marque supérieur aux annonces pré-roll

Selon un rapport de Nielsen, le branded content a entraîné un rappel de marque de 86 % auprès des sondés, tandis que le pré-roll n’a généré que 65 % de rappel de marque.

3. Le contenu de marque stimule davantage l’attention et l’intérêt des consommateurs

Une étude menée par IPG Media Lab a révélé que les consommateurs sont 14 % plus susceptibles de rechercher un contenu supplémentaire auprès d’un annonceur après avoir été exposé à du branded content.

fameus

4. Le rappel de marque est 59 % plus élevé pour le branded content que pour les autres annonces publicitaires

Selon cette même étude menée par IPG Media Lab. Le rapport a également montré que le rappel du branded content s’était amélioré de 17 % par rapport à son niveau initial, en 2013. Il semble que les consommateurs s’y habituent de plus en plus !

fameus

5. Une annonceur qui sponsorise du branded content distribué par des éditeurs premium voit sa notoriété de marque augmenter de 50 %

C’est payant de s’associer. Les spécialistes du marketing qui distribuent leur contenu de marque via un réseau d’éditeurs premium voient leur notoriété de marque augmenter de 50 % par rapport à ceux qui publient eux-mêmes.

La science derrière cela se résume à la reconnaissance des modèles. Les humains sont vraiment doués pour reconnaître les modèles, et lorsqu’une marque est associée à une source fiable, telle qu’un éditeur, notre cerveau prend cela pour le signe que l’entreprise partage les mêmes valeurs et la même réputation.

fameus

6. 90 % des groupes de médias s’attendent à ce que leurs revenus liés au branded content augmentent au cours des 12 prochains mois

L’espace du branded content est en plein essor. Dans un sondage mené auprès de 20 groupes de médias nord-américains , la quasi-totalité d’entre eux ont déclaré s’attendre à ce que le branded content prenne de l’essor – c’est plus que tout autre source de revenus, y compris les abonnements, la vidéo ou la publicité display.

fameus

7. On prévoit que la publicité native dépassera 402 milliards de dollars d’ici 2025

La société de publicité native AdYouLike suggère que le secteur passera de 85,83 milliards de dollars en 2020 à 402 milliards de dollars d’ici 2025.

fameus

8. 74,5 % des professionnels de la communication incluent du branded content dans leurs campagnes

Et parmi ceux-ci, 67 % s’attendent à ce que leurs clients dépensent davantage en branded content au cours de la prochaine année.

fameus

9. 27,5% des internautes ont un bloqueur de publicité

C’est un sur quatre, et les millenials sont encore plus opposés aux bannières publicitaires.

Découvrir également : La solution miracle contre les bloqueurs de pub

fameus

10. Les consommateurs font surtout confiance aux éditeurs « premium »

Le problème des «Fake News» a eu de graves répercussions sur la confiance des consommateurs dans les médias sociaux. Selon un sondage mené par Qualtrics au Royaume-Uni, 79 % des répondants estiment qu’il est important de connaître la source du contenu de l’information. Un avantage que possèdent les éditeurs premium puisqu’ils sont bien souvent largement reconnus par les consommateurs. 

De plus, les partenariats avec les éditeurs permettent aux marques d’accéder à des formats préexistants et à des publics fidèles où la confiance a déjà été établie.

Cliquez ici pour découvrir comment diffuser du branded content sur les réseaux sociaux des plus grands médias, à la demande


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *