Quoi de neuf sur Facebook Watch ?

Moins d’un an après son lancement mondialplus de 720 millions de personnes par mois et 140 millions par jour se rendent sur Facebook Watch au moins une minute. En moyenne, les visiteurs quotidiens passent plus de 26 minutes par jour sur la plate-forme à regarder du contenu vidéo. 

Développer Watch pour la vidéo sociale

Watch n’est pas seulement un endroit où trouver des vidéos et programmes que les utilisateurs apprécient ; c’est un endroit où ils peuvent découvrir et rencontrer d’autres personnes qui les aiment aussi. Sur Watch, les utilisateurs disposent de divers moyens (commentaires, partages, réactions, sondages, Groupes, messages, Séances vidéo, etc.) pour communiquer avec d’autres personnes autour des vidéos qu’ils consomment.

Un outil pour trouver des groupes à partir des vidéos 

Il est aujourd’hui possible de trouver facilement des groupes à partir des vidéos que les utilisateurs regardent, directement depuis Watch. Par exemple, si un utilisateur visionne un épisode de Red Table Talk sur la plate-forme, le groupe officiel s’affichera à côté de la vidéo et l’utilisateur pourra le rejoindre pour échanger avec d’autres fans ou même avec les animatrices.

De nouvelles sections ? 

Facebook déclare tester également de nouvelles sections dans Watch, comme un moyen de trouver les vidéos populaires auprès de ses amis, ainsi qu’une section dédiée aux expériences de co-visionnage, telles que les séances vidéo, les premières et les vidéos en direct. Cela afin de faciliter les interactions autour des vidéos.

La firme déclare constater que les utilisateurs sont 8 fois plus susceptibles de commenter les vidéos en Séance vidéo que lorsqu’elles les regardent seules.

L’objectif de Watch est d’offrir à tous une expérience totalement personnalisée, supportée par une vaste bibliothèque de vidéos proposées par un large éventail de créateurs et d’éditeurs de vidéos.

Recommandé pour vous :  Des liens sortants et du shopping in-app dans les posts Instagram !

Contenus originaux, à quoi s’attendre ?

Des partenariats mondiaux : Facebook travaille en partenariat avec des éditeurs internationaux dans les domaines du divertissement, de l’information et des sports pour diffuser un large éventail de contenus dont les personnes veulent parler.

Des productions originales Facebook Watch : Les contenus originaux Facebook Watch vont continuer à proposer des expériences immersives et sociales grâce à des saisons inédites de programmes populaires.

Des collaborations entre créateurs et éditeurs numériques : En mars, Facebook a lancé un programme qui connecte les créateurs aux éditeurs numériques, ce qui a donné lieu à la création de toutes nouvelles émissions qui seront présentées sur Facebook Watch.

Un écosystème soutenu par la publicité

A l’instar de Youtube, la volonté de Facebook est de créé un écosystème durable, soutenu par la publicité, où chaque éditeur et chaque créateur peut atteindre son audience et  gagner de l’argent avec ses vidéos et prospérer sur la plate-forme.

La grande majorité de l’audience de Watch est pilotée par des créateurs qui financent leurs vidéos directement grâce à une part des recettes publicitaires.

Les pauses pub « adbreak » sont disponibles dans plus de 40 pays, et Facebook compte bien continuer son expansion pour les proposer dans d’autres régions et d’autres langues à travers le monde.

En résumé : les pauses pub permettent aux créateurs de vidéos et aux annonceurs de gagner de l’argent en insérant de courtes publicités dans leur contenu vidéo. Elles peuvent être placées dans des vidéos spécifiques ou activées pour toutes les vidéos d’une Page Facebook et sont gérées dans le Creator Studio.

Pour pouvoir monétiser des vidéos sur Facebook, il faut respecter les Standards d’éligibilité pour la monétisation. En intégrant des publicités à des vidéos, les créateurs doivent également avoir le droit d’utiliser la totalité du contenu de chaque vidéo.

Recommandé pour vous :  Des paroles de chansons dans les stories : Instagram veut rivaliser avec TikTok

A cela, l’éditeur doit publier depuis une Page (et non un profil) comptant au moins 10 000 abonnés et générer au moins 30 000 vues d’une minute sur des vidéos d’une durée d’au moins 3 minutes au cours des cs 60 derniers jours.

Facebook déclare que le nombre de Pages utilisant activement les pauses pub « adbreak » a plus que triplé au cours de l’année 2019. Le nombre de Pages générant plus de 1 000 $ de règlement par mois a été multiplié par 8, alors que le nombre de Pages gagnant plus de 10 000 $ par mois a été multiplié par 3.

Des investissements sur le contenu

Facebook poursuit sa stratégie d’investissement dans une gamme de contenus qui favorisent les conversations et les connexions. En plus du contenu original Facebook Watch, ils collaborent avec des éditeurs et créateurs du monde entier afin qu’ils puissent apporter toujours plus de vidéos actuelles, pertinentes et divertissantes à Facebook Watch.

La monétisation par le branded content

Le contenu de marque correspond à du contenu provenant d’un créateur ou d’un éditeur qui présente un partenaire commercial dans le cadre d’un échange de valeur ou qui y est rattaché.

  • Les créateurs incluent les célébrités, les influenceurs ou les personnalités publiques qui publient du contenu de marque.
  • Les éditeurs incluent les sociétés et les entités de médias qui publient du contenu de marque.
  • Les partenaires commerciaux incluent les marques, les annonceurs, les marketeurs et les sponsors qui sponsorisent du contenu de marque.

Le branded content est devenu extrêmement populaire ces dernières années auprès des spécialistes du marketing, car il permet de se connecter et d’engager des publics cibles sans être envahissant. En tant que marque, vous devez envisager d’ajouter le branded content advertising à votre mix média si ce n’est pas déjà le cas.

Recommandé pour vous :  Comment associer sa marque aux contenus d'éditeurs sur les réseaux sociaux

Parfois appelé publicité native, le branded content advertising est une forme de publicité en ligne payée qui respecte le fond, la forme et la fonction de son environnement de diffusion (par exemple une vidéo sponsorisée dans notre fil d’actualité Facebook). Ce n’est donc pas un format publicitaire intrusif, c’est un format avec lequel les utilisateurs souhaitent interagir volontairement

Aujourd’hui, il est possible d’utiliser les branded content ads via les pages de n’importe quel éditeur, notamment sur Facebook (exemples : Marie Claire, FanActu, ParisMatch, …).

Les éditeurs peuvent utiliser l’identification de contenu de marque avec les types de publications et les formats suivants :

  • Photos
  • Vidéos
  • liens
  • Texte
  • Instant Articles
  • Vidéos 360
  • En direct
  • Diaporama
  • Canvas
  • Carrousel

Une publication de contenu de marque est signalée comme provenant de la Page ou du profil vérifié d’un créateur ou d’un éditeur « avec » la Page d’un partenaire commercial.

La légende Partenariat rémunéré est apposée en gris sur la publication à côté de l’horodatage (dans les métadonnées).

Les utilisateurs peuvent cliquer sur À propos de ce partenariat rémunéré pour en savoir plus sur la publication.

Nous vous invitons à lire cet article pour découvrir comment associer sa marque aux contenus d’éditeurs sur les réseaux sociaux. 

Paul Brunier

CMO chez FameUS
Retrouvez sur ce blog toute l'actualité de FameUS et des réseaux sociaux !

Pour nous contacter :
contact@fameus.fr
fameus.fr
Paul Brunier

Les derniers articles par Paul Brunier (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *